Par des ACAA
pour Vous
EccoMotors,
des solutions économiques et écologiques pour votre moteur.
Le Pataplume
de Jean-Claude et Fabien Léger,
le Pataplume monoplace et le Pataplume II, ULM biplace côte à côte.
Les Cahiers du Ménestrel
de Jean-Claude Afflard,
l'encyclopédie de la construction amateur.
Hélices Valex
Jacky Greziller
- Hélices sur mesure en bois,
- bois aéronautiques
Un savoir-faire inégalé, des équipements de haut niveau.
    • Haut de la page
    • Accueil
    • Derniers articles
    • Recherche
    • Forum
    • Agenda
    • Boutique
    • Liens
    • Contacts
    • Localiser les ACAA

Les Aéro-Constructeurs Amateurs Atlantique

Constructeurs amateurs d'Avion et d'ULM.
HN434.Jonzac.jpg

Concepteurs, plans et kits.

 

Généralité.

La majorité des avions d’amateur Français sont construits en bois, contrairement aux USA où les amateurs se sont orientés depuis longtemps vers le métal (tubes soudés ou plaques de duralumin rivetées)  les méthodes ont chacune des avantages et des difficultés spécifiques, (tours de mains, outillage etc…) La construction en bois ne nécessite que peu d’outillage, et est tout à fait à la portée d’un amateur même débutant (à condition de ne pas opter pour un appareil complexe) Dans l’avenir, il est probable que le bois sera détrôné à son tour, au profit du plastique ou du métal, mais pour le moment, le bois a encore quelques belles années à vivre …

Les années 2000 ont vu l’avènement des ULM qui sont devenus de plus en plus performants, confortable et modernes. La presque totalité de ceux-ci est en plastique, ou plus rarement en métal (dural riveté) et sont issus de kit plus ou moins avancés. Si la formule Kit n’est pas encore bien développée en France, c’est que sur le plan réglementation, l’administration a longtemps exigée que la responsabilité finale de l’aéronef monté en revienne au vendeur du kit et non au monteur (le constructeur). Bien entendu, les producteurs de kit déjà nombreux à l’époque ont refusé d’endosser une responsabilité dont ils ne pouvaient contrôler la rigueur de la construction. Les choses ont maintenant changé, et de plus en plus de concepteurs adoptent la solution du kit à l’état plus ou moins avancé, soit du lot matière (tous les composants nécessaires à la construction, les tôles découpées aux cotes, perçages à faire) ou kit pré monté (certains éléments montés mais non finis) et la formule la plus aboutie : tous les éléments terminés, reste le montage final de l’appareil, avec les commandes, l’instrumentation, l’électricité, etc…

Bien entendu, le prix du kit correspond au degré d’avancement de ce dernier, et le prix du kit finalisé est pour le moment assez dissuasif… il est dans ce cas préférable de s’orienter vers un aéronef « clef en mains » la différence de prix étant relativement proche..  Je n’ai pas parlé de la solution « clef en mains » puisque nous ne nous intéressons qu’à la construction amateur….

Revenons à nos moutons :

Rares sont les ULM en bois, on peut les compter sur les doigts d’une seule main… on voit donc se creuser un fossé entre les CNRA pur et dur, de construction traditionnelle en bois, et une nouvelle famille d’aéronefs CNRA et surtout ULM en plastique (majorité) et en métal.

 Le travail sur plans se raréfie également (construction intégrale d’un CNRA ou ULM sur plans) au profit de la formule en KIT qui se généralise (kit de pièces et d’éléments plus ou moins avancés, de l’ébauche simplement découpée aux cotes, aux éléments finis prêt à assembler) mais le kit à son revers : le prix qui est souvent dissuasif, dans ce domaine, le bois est incontestablement imbattable…. Le prix de revient d’un avion en bois est le plus bas (et de loin) des diverses formules possibles.

En matière de poids également le bois reste imbattable : Une étude avait été réalisée sur le sujet il y a quelques années, qui faisait  apparaitre le bois comme le plus léger , devant le métal et loin devant les plastiques, depuis il est vrais que le carbone nettement plus léger que les tissus de verre (et également plus solide) c’est généralisé et l’écart est moindre.

Comparatif d’une aile complète équipée et de dimension identiques :

En bois :  5 à 6 kg au M2  en moyenne

En Métal : 6 à 8 Kg au M2  en moyenne

En plastique : 11 à 13 Kg au M2  en moyenne

Il y a encore bien d’autres facteurs en faveurs ou défaveur de l’une ou de l’autre méthodes de construction (Sécurité et protection des équipages en cas de crash, allergie aux solvants pour les plastiques, conditions d’utilisation des colles pour le bois, etc)  pour plus de renseignements sur ces sujets divers et variés, il vous faudra rencontrer des constructeurs aptes à répondre à vos toutes questions.

 

Enfin des chiffres utiles à connaitre :

78 %  des constructeurs amateurs construisent sur plans Français

17 %  des constructeurs amateurs construisent sur plans Américains

2 %  des constructeurs amateurs construisent sur plans Canadiens

2%  des constructeurs amateurs construisent sur plans Suisses

Le reste (1 %) étant de diverses autres provenances

 

Les Technologies employés :

64 %  des  constructions sont en bois et toile

17 %  sont en Métal  (Dural riveté)  principalement de la gamme Pottier ou Heinz

11 % sont en composite

8 % sont en tube soudé et entoilé  (en majorité Avions de voltige biplans ou type Piper)

Ces chiffres sont issus d’une étude du RSA et datent de quelques années déjà, il est probable que le pourcentage des constructions composite est, de nos jours légèrement plus élevé, sans pour autant égaler le bois et toile qui reste largement majoritaire dans tous les cas.

 

Les avions d'amateurs en 2016

1820      CNRA  (construction sur plans)
372        CNSK   (construction en Kit)
382        CNRAC  (Avions de collection : exemple Militaires)
477        CDNR   (avions dit Orphelins , ex CDN )
650        ULM  construits sur plans ou en kit - relèvent du RSA
264        CDN  annexe II  et  autres règlements ...

En tout, c'est  plus de  4100  avions qui sont rattachés au  RSA.

 

Les concepteurs :