Par des ACAA
pour Vous
EccoMotors,
des solutions économiques et écologiques pour votre moteur.
Le Pataplume
de Jean-Claude et Fabien Léger,
le Pataplume monoplace et le Pataplume II, ULM biplace côte à côte.
Les Cahiers du Ménestrel
de Jean-Claude Afflard,
l'encyclopédie de la construction amateur.
Hélices Valex
Jacky Greziller
- Hélices sur mesure en bois,
- bois aéronautiques
Un savoir-faire inégalé, des équipements de haut niveau.
    • Haut de la page
    • Accueil
    • Derniers articles
    • Recherche
    • Forum
    • Agenda
    • Boutique
    • Liens
    • Contacts
    • Localiser les ACAA

Les Aéro-Constructeurs Amateurs Atlantique

Constructeurs amateurs d'Avion et d'ULM.
Chipot.Turbi.jpg

 

 Charles Ollivier, le « Docteur POTEZ »

                                                           

Portrait d’un constructeur

 

 

« Chaillé les Marais airport, de India Sierra, en finale 28 !!!! »

 

Pas la peine de chercher sur votre 1/500.000, vous ne trouverez pas la piste privée du Docteur POTEZ , alias Charles Ollivier, constructeur amateur prolifique, mécanicien génial, travailleur infatigable…..et ami de longue date !

A quatre vingt et quelques printemps, Charles termine son cinquième "Collivier". Appareils dérivés du JoDel (pour l’aile) mais sérieusement revus et modifiés par le "Sorcier  Vendéen".

Tout jeune, le petit Charles ressent un fort penchant pour la mécanique. Dans le petit village où il a vu le jour, à l’époque, les autos sont rares. Les motos aussi et les avions encore plus! La seule "mécanique" qui paraît accessible au gamin de dix ans est l’horloge du clocher !!....

Un jour, il y grimpe, en cachette bien sûr, afin de voir de plus près  tous ces pignons, ces ressorts, ces roues et percer le mystère de toute cette vie artificielle.

Par la même occasion, il découvre les sensations que provoque l’altitude et le plaisir de contempler le paysage d’en haut ! – Le virus vient de le contaminer ! -…. Et comme il ne peut résister, il "tripote" les rouages, les vis et les écrous de la grosse pendule paroissiale qui se met à égrener les heures et à carillonner d’une manière plus qu’anarchique, au grand affolement des villageois !...

Cette première "expérience" a valu, de la part de l’autorité parentale, la plus belle raclée de sa jeunesse au futur mécanicien. Les génies seront toujours des incompris !!!

 

Ceci ne décourageant pas Charles, plus tard, il deviendra, grâce à sa persévérance, à son courage et à son travail, un mécanicien compétent, au point d’ouvrir un garage pour la réparation des autos et machines agricoles. Il y ajoutera même la production de pompes à eau destinées à l’assèchement du marais, pompes entièrement conçues et réalisées "Made in C0".

Ce garage,  sis à Chaillé les Marais, devenu Agence « Renault » est aujourd’hui tenu par les enfants de Charles qui ont pris la suite.

La passion de l’aviation n’ayant jamais quitté Charles et, le temps venu, il apprend à piloter et passe son brevet. Puis il achète son premier avion, le deuxième exemplaire d’un petit biplan, bi-place à moteur continental 65 CV : le MIDJY ».

Cet appareil vole toujours sous CNRA à l’AC de Nuits St Georges Cote d’Or.

Puis c’est la grande époque des "JoDel". Charles vole alors sur "Sicile Record" équipé d’un moteur Potez 105  CV et d’une hélice "Ratier" à pas réglable au sol. Il découvre alors les qualités (et les défauts !} du moteur.

Ce moteur 100% français, trop souvent décrié, critiqué et trop vite abandonné, se révèle pourtant très performant.

Donné pour 105 CV, bien "affûté", on peut en tirer 120.

Charles a vite compris. Il recense les défauts et entreprend de les éliminer par différentes modifications "de son cru" qui se révèlent tellement efficaces que le Potez devient, en plus, de performant, sécurisé et fiable !... et que la renommée du mécanicien fait le tour de l’hexagone et des pays limitrophes !

Charles devient le seul capable de réparer, modifier et entretenir les moteurs Potez 105 encore en service actuellement… des lustres après l’arrêt de leur fabrication !

J’ai connu Charles lorsqu’il volait sur son premier "Sicile" (CDN). Nous étions alors : André Charbonnier, Michel Langlet et moi, trois compères à voler ensemble tous trois sur "JoDel Sicile" de construction amateur. Charles intègre la bande et tout comme les trois mousquetaires… nous sommes devenus quatre à "écumer" les rassemblements de France et de Navarre! ce qui nous vaudra, en Angleterre d’être surnommés "French Connection"

 

 

Un beau jour Charles se décida à entreprendre la construction de son propre avion.

Pas question pour lui d’abandonner le Potez ni le JoDel

Ce sera donc un JoDel-Potez…. A la "sauce Ollivier" ! c’est-à-dire : forme, cotes, odeur, couleur, saveur idem "Sicile" mais : à train rentrant !!! et verrière "papillon", plus quelques autres astuces de Maître Charles, le tout donnant le "Collivier 01", le seul JoJo aux allures de chasseur façon "bataille d’Angleterre"!

Non content d’avoir rentré les deux roues principales, Charles imagine ensuite un modèle plus puissant, capable d’emporter quatre personnes, avec beaucoup d’essence, et des bagages, à train classique rentrant pour les trois roues.

Ce sera le « Collivier 02 » motorisé avec un Lycoming 180 CV , à l’allure de Mustang et performances remarquables.

Puis l’ami Charles pense déjà au prochain numéro !

Retour à des choses plus "raisonnables" au niveau consommation, facilité de pilotage et… au moteur Potez, avec le  "Collivier 03" qui sera tricycle train rentrant.

 

Ayant fait le tour de la question, force est de constater que, finalement, le train rentrant n’apporte pas grand chose aux, relativement, modestes vitesses auxquelles nos avions volent, sinon un poids plus élevé et le risque d’oublier un jour de le sortir !!! (si, si, c’est déjà arrivé !), Charles conçoit et réalise le "Collivier" sur lequel il vole toujours actuellement, train fixe tricycle équipé, devinez quel moteur ?.... Un Potez 105 CV modifié Ollivier.

Cet avion a servi de banc d’essai volant pour une étude de Charles, de motorisation Diesel issue de l’automobile, retravaillé, modifié et adapté (réducteur) par lui. Seuls, la fatigue et le peu d’encouragements de la part de son entourage ont arrêté le chercheur dans son projet. L’avion a volé plusieurs heures, j’en témoigne, j’ai entre autres assisté au premier décollage, avec le diesel…. Avant de retrouver son Potez  initial.

Il y a quelques années, Charles a reçu la médaille de l’aéronautique en récompense de toutes ses créations et de son action en faveur de la conservation du moteur Potez. On pensait alors que c’était la retraite pour le constructeur. C’était mal connaître le bonhomme qui, depuis à "sorti" un ULM et est en train d’achever le "Collivier 05"… à moteur Potez bien sûr !!!

Encore beaucoup de bons vols à toi Charles et bravo pour toute ta "carrière" aéronautique.

 

Remi Tissot

 

Salut Charles,

à toi qui nous envoie ce beau temps pour voler! Rémi a tout dit; je ne peux ajouter que des gars comme toi manquent sur cette terre car lorsque tu avais décidé d'essayer ceci ou cela il n'y avait pas de paix tant que ce n'était pas fait, essayé, refait mieux encore…

Courageux, travailleur acharné, obstiné jusqu'au résultat qui était la récompense…

Tu laisseras un bel exemple aux membres de ta famille et ils pourront se dire dans les difficultés de la vie: Comment aurait il fait lui …….

Le 18 Octobre 2011, tu as pris ton dernier envol pour aller rejoindre les tiens dans ce ciel tant aimé.

 

André

(un des Mousquetaires) qui n' a que des bons souvenirs !